lundi 9 avril 2018

Saison 2018 - Des débuts difficiles

Bonjour,

Quelques photos des parcelles en ce début de printemps très (trop !) pluvieux...
Certaines cultures ne vont pas survivre à cet excès d'eau (je pense aux échalotes par exemple).


Les cultures dans une des serres !

Quelques cultures en plein champ !

Même la serre de plants est sous l'eau !!

Le cumul des précipitations est un peu élevé. Les quelques jours de beau temps n'ont pas suffit à assécher les parcelles. La moindre nouvelle pluie fait remonter le niveau, toujours plus haut ...
Et les prévisions de la semaine ne sont pas très réjouissantes :-(

A bientôt

David



mardi 27 février 2018

Début de saison 2018

Bonjour,

Presque 8 mois depuis ma dernière publication …  Le temps passe si vite, et il y a tellement de choses à faire. Je profite de cette période un peu creuse pour donner quelques nouvelles.

La saison 2017 est maintenant terminée. Elle s'est plutôt bien passée, avec ses réussites, et ses échecs. Côté échec, les patates douces, qui n'ont rien donné du tout. Les plants n'étaient pas très jolis, et je n'ai pas réussi à mener cette culture de la meilleure manière. Je vais retenter cette année, avec des quantités moins importantes (il ne faut pas rester sur un échec!). Semi-échec pour les poireaux. Les plants étaient très jolis, mais les conditions météo au moment de la plantation ont été préjudiciables à la bonne reprise des plants. En effet, de fortes pluies fin juin ont en partie inondé mes parcelles (poireaux, mais aussi courges et tétragone). Au final, il y a eu moins de poireaux que prévu.
Côté réussite, pas mal de choses : les pommes de terre primeur, les courges, les salades, les oignons, les courgettes.

La saison 2018 démarre avec quelques « complications climatiques » ! Beaucoup de pluie, donc inondation ! Et ces derniers jours, c'est grand froid ! Tout cela risque de me faire prendre un peu de retard dans la mise en place des cultures.

Un peu (trop) d'eau !

Les cultures qui sont déjà en place sont peu nombreuses : l'aillet et les premières pommes de terre primeur (variété Anaïs). J'ai aussi tenté quelques salades dans une serre.
J'ai préparé quelques semis sur table chauffante : des salades, des choux raves, des oignons, du mesclun. Tout ça va devoir être mis en place bientôt.

Mesclun : mizuna verte

Mesclun : moutarde japonaise Osaka

Mesclun : mizuna rouge


Autres plantations de ce début d'année : des arbres fruitiers, plus précisément des pommiers. J'ai choisi les variétés suivantes, pour leurs fruits, mais aussi pour leurs pollinisations croisées : Belle de Boskoop, Melrose, Reineitte grise du Canada, et Reine des reinettes. Une partie de ces arbres a été installée au milieu d'une de mes parcelles de culture, mes premiers pas dans l'agroforesterie !

Des pommiers

D'autres pommiers, au beau milieu des futurs légumes !


A très bientôt pour la suite (pas dans 8 mois, promis!)

David

lundi 3 juillet 2017

Cot cot ...

Bonjour,

En février, je vous parlais d'une petite surprise ... cot cot ...

Bon, pas trop difficile de deviner que cela devait tourner autour des poules !
Et bien oui ! J'ai construit un poulailler pour accueillir quelques poulettes.
Pour le moment, il y en a trois. Je verrai pour en ajouter quelques-une plus tard.
Elles sont arrivées vendredi dernier.
Elles ont l'air de bien s’acclimater ! Elles ont même commencé à pondre (bon, pour le moment, que deux œufs ...)
Avec toutes les salades montées que j'ai (merci la canicule d'avant déluge !), elles ont de quoi se régaler :-)

Quelques petites photos :

Les trois poulettes !

On prend la pose !

Ça gratte, ça gratte !

Le poulailler (de luxe !)
C'est juste pour la nuit, le reste du temps elles seront dans un enclos de 250m2

Et le premier œuf !


A très bientôt pour la suite

David

Les giboulées de juin !

Bonjour,

Cette fin du mois de juin aura été marquée par un temps vraiment pourri !
Oui, du vent, fort, de la pluie, en quantité, du froid, pas très chaud !
Pas vraiment un temps de début d'été !

Sur quelques jours, le cumul de précipitation a été d'environ 120mm (avec deux jours à 40mm).
Ce (très !) mauvais temps a eu des conséquences pour le moins fâcheuses :

- plusieurs de mes pieds de courgettes ont été cassés par les vents forts. L'avantage, c'est que j'étais un peu en surproduction, donc ça va résoudre le problème !

- les plantations dans les serres sont protégées des intempéries, certes, mais les températures en chute libre, et l'humidité ambiante ont favorisé le développement de l'oïdium et du mildiou. Ce matin, j'ai repéré (et éliminé) 2 ou 3 feuilles de tomates attaquées (par le mildiou). En fin d'après-midi, j'en voyais un peu partout ! Ça progresse à une vitesse folle... Je pense que je vais être obligé de faire un petit traitement au cuivre, le plus tôt possible.

- les pommes de terre, qui jusqu'à présent se portaient plutôt bien, ont été très secouées ! Le vent, la pluie, le froid .... le mildiou ! Et je ne parle même pas de l'attaque spectaculaire des doryphores !



- une partie des courges a passé quelques jours les pieds dans l'eau. Et apparemment, ça n'aime pas trop ça ! Trois jours après la fin des grosses intempéries, certains pieds font une drôle de tête ! Pas très rassurant pour la future récolte :-(

Les courges dans l'eau !

Les courges, quelques jours après l'inondation
 
Les courges, quelques jours après l'inondation

Pas très en forme ces courges ...

- et les poireaux ! J'ai reçu mes plants mercredi dernier. Plantation dès le lendemain matin. La parcelle n'était déjà pas trop "sèche", mais avec ce qui est tombé le jeudi puis le vendredi, il n'était plus possible de les planter à cet endroit (la photo ci-dessous parle d'elle même). Il m'a fallu changer de parcelle (un peu compliqué quand tout est prévu à une place bien définie...)

Les poireaux devaient aller ici !!
J'avais commencé, mais j'ai dû arrêter !

Les poivrons, voisins des poireaux !
Et à côté, sous les filets, les oignons, qui baignent eux aussi !


Devant un tel spectacle, difficile de rester optimiste.
La bonne nouvelle : demain il doit faire beau ! Oui, mais jusqu'à quand ...

A très bientôt (avec de meilleures nouvelles)

David

mardi 13 juin 2017

Quelques photos du moment

Bonjour,

Un petit passage avec juste quelques petites photos du moment...

La parcelle de courges (environ 900 plants) 
Les patates (variétés Cheyenne et Céphora, en alternance)

Courgettes jaunes Gold Rush

Courgettes vertes Cocozelle

Semis de salades

Semis de betteraves

3 salades : Cressonnette rouge Biscia Rossa, Cressonnette verte, et batavia rouge Novelski

Jolis choux raves !


A très bientôt

David

jeudi 4 mai 2017

Grosses gelées de fin avril !

Bonjour,

La dernière semaine d'avril a été un peu rude ici !

Nous avons eu trois jours de suite de bonnes gelées : -5°, puis -4°, et enfin -3° !


Preuve à l'appui !

Dans la région, les dégâts sont assez importants. La vignes fait partie des cultures les plus touchées.
De manière générale, tout ce qui avait fait de jeunes petites pousses de printemps ou des fruits a été grillé ! Les albizias, les catalpas, les cerises, les groseilles, ...

Chez moi, dans les cultures, pas de dégâts. Juste quelques feuilles des patates primeur qui ont pris, sous leurs protections. J'ai aussi une première série de courgettes de touchée, mais rien de grave, elles devraient redémarrer. Le reste des cultures a bien résisté.

Quelques feuilles grillées sur les patates primeur
Les saints de glace sont pour la semaine prochaine (11, 12 et 13 mai), et normalement, après eux, fini les gelée ! Croisons les doigts ...

A très bientôt

David

mercredi 1 mars 2017

Mon émietteur à terreau

Bonjour,

La période actuelle étant un peu "calme", cela me permet de bricoler un peu.
Un des outils que je prévoyais de me construire est un émietteur à terreau.

Cet outil (dont j'avais vu un exemple chez des collègues maraîchers) permet, comme son nom l'indique, d'émietter le terreau. En effet, le terreau étant stocké en sac, il finit par s'agglomérer un peu, à former des mottes. Et lors de la préparation des plaques de semis, il faut l'émietter pour lui rendre sa texture légère, aérée, et décompactée.
Jusqu'à présent, je réalisais cette tâche à la main. Et ça me prenait un temps fou ! (sans compter que ce n'était pas très passionnant ...). J'ai donc fini par me construire un outil bien pratique. Le voici en photo.

Un outil fait maison ! 

Le rouleau émietteur

Le principe est simple : un gros entonnoir réceptionne le terreau "brut". Dans le fond de cet entonnoir est positionné un rouleau monté sur un axe, avec une manivelle pour le faire tourner. Sur ce rouleau sont fixées des ailettes métalliques (ce sont elles qui vont émietter). Le tout est monté sur des pieds suffisamment hauts et écartés pour pouvoir laisser passer les plaques de semis dans lesquelles tombe le terreau.

J'ai eu l'occasion de le tester il y a quelques jours, et je suis très content du résultat. Je vais peut être ajouter des ailettes pour affiner un peu plus le substrat.

A très bientôt

David